Accueil

Accueil > Déplacement, Urbanisme, Logement > Urbanisme > Les opérations d'urbanisme, programmes en cours

Les opérations d'urbanisme, programmes en cours

Diminuer la taille de la police (petite).Augmenter la taille de la police (grande).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut. Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Envoyer la référence de ce document à un(e) ami(e). Pour ajouter le document à vos favoris, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur.

Cuisine centrale à Novel

Au printemps 2017, la Ville d’Annecy sera dotée d’un nouvel équipement public. Implanté dans le quartier de Novel, en lieu et place de l’actuelle chaufferie, celui-ci aura deux vocations : accueillir la cuisine centrale, destinée à produire jusqu’à 1 million de repas par an, et un restaurant dédié aux personnes âgées, dont la salle principale permettra de proposer des animations aux seniors.

À l’issue d’un concours d’architecture auquel ont répondu 33 candidats, la Ville d’Annecy a retenu le projet du cabinet parisien Ligne 7 Architecture pour la construction de la nouvelle cuisine centrale. Cet ambitieux projet répond à de vrais besoins et à une volonté forte de la Ville de proposer une alimentation saine et de qualité aux seniors, aux écoliers et aux tout-petits accueillis en crèche.

Ouverte en 2002 à côté de l’école de Novel, l’actuelle cuisine centrale avait été dimensionnée pour confectionner 450 000 repas par an, alors qu’on dépasse aujourd’hui les 800 000 repas par an. C’est pourquoi il est nécessaire de construire un équipement adapté aux besoins actuels.

>> Télécharger le dossier de presse (pdf- 3,3 Mo)

Les Capucins

W.den Hengst et associés pour Brière Architectes©
W.den Hengst et associés pour Brière Architectes©

Après avoir acheté le terrain en juin 2014 pour un montant de 4,9 millions d’euros, la Ville d’Annecy va démarrer son aménagement en 2017.

Plus de la moitié du site, d’une superficie de 13 000 m², sera transformée en espaces verts, dont un jardin public ouvert sur l’avenue de Cran, mais aussi des jardins partagés à l’arrière du terrain. Une grande partie du terrain sera cédée pour y construire 120 logements (dont 30 % de logements sociaux et 10 logements en accession à prix maîtrisé) répartis sur sept bâtiments, six à construire ainsi que l’ancien couvent dont la partie basse sera conservée et la partie haute, qui date d’une époque différente et n’est pas aménageable en l’état, sera reconstruite. Le devenir de l’église est encore à l’étude. Les travaux sur ce site devraient démarrer en 2017.

Forum de Bonlieu : travaux de rénovation

Esquisse entrée Bonlieu©cabinet Soria Architectures
Esquisse de l'entrée de Bonlieu © cabinet Soria ArchitecturesEsquisse de l'entrée de Bonlieu © cabinet Soria Architectures

Bonlieu a fêté ses 30 ans en 2011. En parallèle des travaux d'agrandissement du théâtre de Bonlieu Scène nationale, portés par la Communauté de l'agglomération d'Annecy, la Ville entreprend la restructuration et la rénovation du forum, ainsi que sa mise en accessibilité. Suite au concours d'architecture, le conseil municipal a approuvé le choix du cabinet Soria Architectures le 26 mars 2012.

Les principaux éléments de ce projet : la transparence, la clarté et la sobriété qui seront traduite par le traitement des sols en résine époxy à dominante claire, coulée sur place, de garde-corps vitrés, de plafonds en écailles de bois, dans lesquelles seront intégrés des points lumineux participant à la signalétique des entrées, d'un éclairage LED particulièrement étudié en intérieur et pour chaque entrée.

L'accessibilité aux personnes à mobilité réduite se concrétisera par la création d'un nouvel ascenseur desservant tous les niveaux, des parkings au 1er étage du forum, sur le parvis côté Pâquier, d'un sanitaire accessible PMR, du maintien de la plate-forme existante et création d'un niveau « entresol » dans les 2 ascenseurs panoramiques permettant aux personnes à mobilité réduite d'accéder directement au théâtre depuis le forum ou depuis les parkings.

 

 

Esquisse du forum de Bonlieu © cabinet Soria Architectures
Esquisse du forum de Bonlieu © cabinet Soria ArchitecturesEsquisse du forum de Bonlieu © cabinet Soria Architectures

Choix du projet architectural

«Le Forum du centre Bonlieu, situé à la convergence des flux de circulation du Centre Ville, redistribue commerces et équipements publics. Les modifications apportées dans le cadre du projet de restructuration ont été imaginées pour révéler, clarifier, hiérarchiser les usages et les lieux.

Les ouvertures sur les quatre façades sont affirmées par le traitement des murs et plafonds : par opposition et contraste avec l'ensemble des façades du bâtiment, lisses et vitrées, les entrées sont habillées de panneaux opaques, mat, rugueux. Des écailles ainsi constituées surgit la lumière, dorée et chaleureuse.
À l'intérieur, l'utilisation de matériaux robustes et l'installation de meubles et de gradins font écho aux dispositifs mis en place dans les lieux publics. Le positionnement du mobilier urbain permet de disposer de l'espace dans son ensemble pour ne pas entraver l'espace central. l'espace libre est propice à l'installation de scénographies temporaires. Les accessoires (lumière et son) indispensables à toute mise en scène pourront être accrochés dans un rail destiné à cet usage. La scène démontable peut être adossée aux ascenseurs panoramiques, utilisés comme support de projection et sera ainsi visible depuis l'ensemble du forum, étages compris.

Les circulations verticales intérieures destinées au public, ascenseurs et escaliers, sont regroupées et desservent l'ensemble des niveaux accessibles au public. Tous les usagers empruntent le même parcours, depuis le parking jusqu'au dernier niveau. » Elisa Soria, architecte (Soria Architectes & Associés).

Pôle d'échanges multimodal de la gare d'Annecy

La gare d'Annecy s'est transformée en un pôle d'échanges multimodal. C'est à dire, réunir en un seul lieu tous les services permettant de passer d'un mode de déplacement à un autre : train, voiture personnelle, taxi, cars interurbains, bus, service de location de vélo et consigne à vélo, sans oublier les piétons.

Un nouveau bâtiment a pris place à côté de l'ancien (la grande rotonde) qui sera rénové. Dans ce nouveau bâtiment, une halle multimodale accueille tous les services aux voyageurs. On peut y acheter ses billets de train, mais aussi de car et de bus, louer un vélo... De plain-pied, celle-ci est plus facilement accessible.

La redistribution de l'espace permet aujourd'hui aux voyageurs d'avoir accès à tous les modes de transport, en un seul lieu (c'est le principe du pôle d'échanges multimodal). Plus concrètement encore, toute une série d'aménagements a été réalisée, de la construction de la « halle multimodale » à la rénovation de la gare routière en passant par la création d'une dépose minute et d'une station de taxis supplémentaires, l'implantation d'une vélostation avec consigne sécurisée et d'un point d'information Sibra, l'installation d'ascenseurs et de la boutique « Chez Jean » (restauration, vente à emporter et presse), ainsi que la création d'une aire de dépose dédiée aux personnes à mobilité réduite.

Ce pôle d'échanges multimodal a aussi donné lieu à la réhabilitation et à la réaffectation de l'actuel bâtiment (qui accueillera notamment un second local dédié à Vélonecy et des commerces), à la rénovation de la liaison piétonne souterraine et à la création d'un parvis assurant une continuité piétonne entre les quais SNCF, ceux de la gare routière et ceux du pôle d'échanges urbain existant.

Doté d'une signalétique dédiée, d'un réseau de panneaux d'informations dynamiques, le pôle d'échanges multimodal est entièrement accessible aux personnes à mobilité réduite.

Site pilote du concept « La boutique au quotidien » (dispositif imaginé par la SNCF et sa filiale Gares & Connexions et qui associe, dans un même espace, de manière simple et pratique, toute une série de services à destination des voyageurs mais aussi des habitants), la nouvelle gare met l'accent sur le confort, la fluidité entre les déplacements - quels que soient les modes choisis - tout en valorisant les transports en commun et les modes doux.

La gare en chiffres...

  • 3 500 à 4 000 voyageurs en train en moyenne par jour
  • Environ 18 000 personnes passent à la gare chaque jour
  • 350 à 400 cars par jour
  • Environ 15 000 voyageurs par jour aux arrêts urbains proches de la gare
  • Une offre de stationnement d'environ 700 places

Répartition du financement :

  • SNCF - Gares & connexions : à hauteur de 5 730 000€ (49 %)
  • Région Rhône-Alpes :  1 750 000€ (15 %)
  • Conseil général : 1 640 000€ (14 %)
  • L'Etat : 1 180 000€ (10 %)
  • Communauté de l'agglomération d'Annecy : 700 000€ (6 %)
  • Ville d'Annecy : 700 000€ (6 %)

Les accès au pôle d'échanges multimodal d'Annecy

Le pôle d'échanges multimodal d'Annecy vise à faciliter les déplacements en permettant, en un même lieu, de passer d'un moyen de transport (bus, car, train, voiture, vélo...) à l'autre.

Plan d'accès au pôle multimodal Plan dépose minutes gare Annecy

Plan d'accès au pôle d'échanges multimodal et le plan des déposes minute.

Télécharger le plan de la gare d'Annecy, les accès au pôle multimodal (pdf-775 Ko)

En savoir plus sur le site de la C2A


Quartier de la gare : nouveaux logements, horizon 2011-2014

Avenue de Chevêne : 208 logements et des commerces à la place du Sernam

"Les Quais" Halpades, avenue de Chevêne
"Les Quais" Halpades, avenue de Chevêne"Les Quais" Halpades, avenue de Chevêne

Dans le prolongement de la gare, à la place des anciens bâtiments du Sernam, ont été construits 6 immeubles de logements, qui accueilleront également des commerces en rez-de-chaussée. L'ensemble architectural est porté par le bailleur social Halpades et le promoteur Primalp.

Au total, plus de 13 000 m² sont consacrés à l'habitat en mixité. 208 logements sont construits, dont 83 destinés à l'accession libre (dans les trois immeubles les plus proches de la gare) et 125 à du locatif social (dans les trois immeubles suivants).

Pour éviter un effet de masse et conserver des vues traversantes, ces immeubles sont construits en créneau, alternant des bâtiments de 7 étages et des bâtiments de 2 étages surplombés par des terrasses végétalisées. Sur le plan environnemental, ces immeubles répondent aux normes BBC (bâtiment basse consommation), grâce à une sur-isolation extérieure, un chauffage collectif et des fenêtres haute performance ou encore la production d'eau chaude solaire. Cette garantie, en plus de préserver notre environnement, permet aussi aux habitants de faire de substantielles économies d'énergie.

 


Avenue Bouvard : construction de 145 logements sociaux et de bureaux

Logements sociaux avenue Bouvard
Logements sociaux avenue BouvardLogements sociaux avenue Bouvard

Aux numéros 3 à 7 de l'avenue Bouvard, à l'arrière de la gare, un important projet de construction de logements sociaux et de bureaux a commencé à sortir de terre à la fin de l'année 2010. Ce projet est porté par ICF Sud-Est Méditerranée, un bailleur social filiale de la SNCF.

L'entreprise prévoit la construction d'un îlot comprenant la réalisation de 145 logements locatifs sociaux répartis sur 10 350 m², mais aussi de 600 m² de bureaux destinés à la SNCF et de 600 m² de commerces en rez-de-chaussée.
Ce projet intègre également un parc de stationnement en sous-sol de 185 places ainsi qu'un espace central paysager au cœur de l'îlot. Les différents bâtiments comprendront entre 1 et 5 étages en plus du rez-de-chaussée.

Ce projet s'inscrit dans le cadre d'une démarche de certification Habitat et Environnement, qui a pour objectif de prendre en compte la préservation de l'environnement tout au long du cycle de vie du logement. Il bénéficiera également du label THPE (très haute performance énergétique), notamment grâce à la qualité de son isolation et à la production d'eau chaude solaire.

 

Perspective du futur bâtiment
Perspective du futur bâtimentPerspective du futur bâtiment

Suite à la première tranche de travaux, une livraison de 84 logements a eu lieu en 2012. La deuxième tranche de travaux démarrera par la démolition d'un bâtiment ancien de 30 logements dont les locataires seront transférés dans les appartements neufs, puis la construction de 61 autres logements livrés fin 2013-début 2014.

Vieille ville - réfection du pavage

 

La Ville a lancé un important programme de réfection du pavage de la vieille ville de 2011 à 2013, à l'exception des pavés situés sous les arcades qui sont encore en très bon état. Cet important chantier a consisté à rénover entièrement les pavés des rue, place et faubourg Sainte-Claire, du pont et de la rue de la République pour un montant total de 1,2 million d'euros.

En parallèle de ces travaux, la Ville mène actuellement une réflexion pour limiter l'accès de la vieille ville aux véhicules de plus de 12 tonnes, option déjà retenue dans les zones piétonnes de nombreuses villes. En effet, si les différences de température et les précipitations ont participé à la détérioration des pavés, c'est le passage de gros camions qui a été identifié comme principale cause de cette usure.

Place Sainte-Claire

Pont de la République

 

Rue Sainte-Claire

Le faubourg Sainte-Claire

Faubourg Sainte-Claire

Les opérations d'urbanisme

Les opérations ci-après viennent fortement compléter les programmes isolés réalisés par les constructeurs privés ou publics, sur des parcelles réduites acquises directement auprès de particuliers. Dans certains cas (ZAC des Hirondelles, Clos Jacquin à la Mandallaz et ZAC Liberté à la Prairie), des organismes constructeurs sont eux-mêmes aménageurs.


L'opération Courier, parce qu'elle est la plus spectaculaire au centre ville, la plus importante en surface à bâtir et que les travaux y sont largement engagés, est naturellement la plus connue.

Courier


 

L'opération du Parmelan, en voie d'achèvement, allie recomposition des espaces publics d'un quartier social des années 50, réhabilitation d'une partie du patrimoine de logements sociaux, démolition partielle et reconstruction pour l' introduction de mixité sociale autour de nouveaux équipements collectifs.

Parmelan


L'opération de la Mandallaz, également en voie d'achèvement, a permis, en exploitant d'anciennes friches industrielles, d'offrir 172 logements supplémentaires et des bureaux. Elle est renforcée par l'opération du Clos Jacquin (119 logements en accession).

Mandallaz


L'opération des Hirondelles, d'une capacité de 150 logements, s'achève par la construction d'un dernier immeuble de 35 logements et par l'extension d'un jardin public.

Hirondelles


L'opération Galbert permettra la réalisation de près de 450 logements à proximité du centre ville. Le nouveau siège de la Chambre de commerce et d'industrie de la Haute-Savoie (CCI) a ouvert ses portes en 2003 au cœur du quartier.

Aménagement de trois nouveaux immeubles comprenant des logements ainsi que les futurs service des Archives municipales et Centre médico-social des Romains

Le chantier du programme immobilier ICADE a débuté en juillet 2011 rue André-Fumex. Ces travaux marquent le début de trois opérations immobilières qui dureront plusieurs mois dans le quartier Galbert.
La première opération consistera à réaliser un immeuble de 42 logements en accession libre, dont le rez-de-chaussée accueillera les Archives municipales.
Le second chantier, situé dans le prolongement du côté de la rue Joseph-Dessaix, concernera la réalisation d'un immeuble de 17 logements en locatif social et de 17 logements en locatif intermédiaire, comprenant en outre le futur Centre médico-social des Romains, en rez-dechaussée.
Enfin, la troisième opération, située rue du 67e BCA, consistera en la réalisation de 27 logements en accession sociale.
Afin de permettre la réalisation de ces chantiers dans les meilleures conditions de sécurité des usagers et des personnels d'exécution, le stationnement sera interdit rue du 27e BCA à partir du 1er septembre 2011. Par ailleurs, la circulation sera mise en alternat par panneaux sur une voie, au droit du terrain de la construction, rue Joseph-Dessaix entre la rue du 27e BCA et la rue André-Fumex, début décembre 2011. Ces dispositions seront maintenues durant toute la période de travaux. Selon la réglementation en vigueur, les travaux ne peuvent pas se dérouler entre 20h et 7h du matin ainsi que les dimanches et jours fériés.

Galbert

zac Galbert

Plan de la ZAC Galbert à télécharger (pdf-665 Ko)


Les opérations du quartier de la Prairie. L'opération des Jardins est en cours de réalisation. D'une capacité de 130 logements, seuls 23 logements restent à commercialiser. Le choix du promoteur de cette dernière construction s'effectuera dès la libération de l'ancien bâtiment restant sur le chemin de la Prairie.

Jardins

Site des Trésums : le chantier est lancé (mars 2013)

TRESUMS1-Atelier Christian de Portzamparc-Chuba4.jpg

Après l'achat du site de l'ancien hôpital en octobre 2012, et la validation du permis de construire en Cour administrative d'appel de Lyon en décembre 2012, suite au recours d'associations, le Directeur général de Crédit Agricole Immobilier France, M. Guy Bernfeld et l'architecte Christian de Portzamparc sont venus le 28 février 2013 en Mairie d'Annecy pour lancer la reconstruction du site de l'ancien hôpital d'Annecy aux Trésums.

Attendue depuis plusieurs années, l'opération qui a été jugée deux fois favorablement démarre enfin, malgré le recours formulé en Conseil d'État par les mêmes associations, qui n'est pas bloquant aujourd'hui.

En effet, dans un environnement général morose, cette opération des Trésums est une formidable opportunité pour dynamiser l'activité économique, favoriser la production attendue de logements de différente typologie, et la réalisation d'équipements qui participeront à l'attractivité de la ville d'Annecy.

Cette opération, dont la maîtrise d'oeuvre de conception a été confiée à l'agence de Christian de Portzamparc, offrira à terme près de 632 logements dont 152 logements sociaux, une structure de 109 chambres pour personnes âgées dépendantes, un hôtel de 110 chambres et un grand parc public dans un environnement privilégié, face au lac d'Annecy.

La réalisation des travaux des logements sociaux a été confiée au bailleur social Halpades, implanté à Annecy.

Soucieux de préserver des éléments patrimoniaux significatifs et la valeur du site, le projet a tenu compte des attentes exprimées par les élus, en conservant la maison du "sieur Trépier" et le corps principal des anciens hospices avec le symbolique pélican et son cèdre.

Les travaux de déconstruction ont débutés en mars 2013.

Une attention particulière est portée à cette première étape pour limiter les nuisances aux riverains et participer à la démarche environnementale de recyclage des déchets portée par l'Agenda 21 de la Ville d'Annecy et Crédit Agricole Immobilier.

La déconstruction des anciens bâtiments hospitaliers s'échelonnera de mars 2013 à avril 2014.

Pendant ce temps, l'atelier Christian de Portzamparc poursuit activement le travail d'aménagement des 2 hectares de parcs publics au coeur du projet permis par l'opération et qui représentent le tiers de la surface totale.

La construction des premiers bâtiments devrait démarrer d'ici la fin de l'année 2013, avec le programme de logements sociaux attendus par la Ville.

Le Maire d'Annecy se réjouit du démarrage de ce projet respectueux des normes nouvelles de développement durable, majeur pour l'amélioration de l'entrée de la ville, et améliorant grandement le paysage au bord du lac.

TRESUMS2-Atelier Christian de Portzamparc-Chuba4 TRESUMS3-Atelier Christian de Portzamparc-Chuba4

Perspective depuis la rue des Marquisats...  et depuis le Pâquier

Programme "Les Trésums"

  • un grand parc public

  • 55 000 m² de SHON dont 10% dédiés à un établissement pour personnes âgées (EHPAD de plus de 100 chambres)

  • 632 logements dont 152 logements sociaux

  • un hôtel de 109 chambres

TRESUMS4-Atelier Christian de Portzamparc-Chuba4 TRESUMS5-Atelier Christian de Portzamparc-Chuba4

Vue depuis le rond-point des Marquisats... et depuis le haut du parc vers le lac

Maître d'ouvrage

MONNÉ DECROIX - HALPADES - ORPEA

Maître d'œuvre

Christian de Portzamparc, architecte urbaniste

Paysagiste

MERISTEME

Un projet signé Christian de Portzamparc

Ce projet est constitué d'îlots privatifs de deux ou trois immeubles organisés autour d'un jardin commun. Les îlots s'adaptent à la forte déclivité qui constitue le site en s'étageant selon la pente du terrain le long d'un parc public. Celui-ci traverse tout le site, selon sa plus grande pente et ses allées ménagent quatre grandes pelouses plates étagées par des talus rocheux ou plantés.

TRESUMS6-Atelier Christian de Portzamparc-Chuba4  TRESUMS7-Atelier Christian de Portzamparc-Chuba4

Perspective depuis le croisement Boulevard de la corniche / avenue des Trésums

 

Ainsi, à partir d'une vaste entrée dans le prolongement des pelouses du bord de lac, un cheminement monte, de la rue des Marquisats jusqu'au boulevard de la Corniche du nord et au sud, le long du parc.

Les plateformes recevant les îlots forment des socles constitués par les parkings souterrains des logements. Les bâtiments sont formés pour la majorité de deux corps : une base allongée surmontée d'un volume « toiture » habité traité en zinc. Cette coupure horizontale, entre ces deux entités : les bases allongées qui jouent avec les pentes, et la superstructure qui joue dans le ciel, inscrit les immeubles dans le paysage.

Ainsi, les logements bénéficient tous de vues soit sur le lac, le parc, la Vieille Ville ou encore les montagnes.

Le long de l'avenue de Trésum, trois corps de bâtiment dessinent un front bâti interrompu par des entrées de parc, en liaison avec le tissu ancien de la ville.

Le corps central de l'ancien bâtiment des Hospices est conservé et devient une partie d'un futur hôtel.

L'EHPAD est situé en partie basse du parc, facilitant ainsi son accès depuis le centre ville aux personnes âgées. Entre ville et parc, jouant sur le dénivelé, l'EHPAD offre à ses habitants des vues multiples au travers de grands « bow-windows » ou terrasses.

Christian de Portzamparc, architecte urbaniste

Christian de Portzamparc est né à Casablanca en 1944, il a reçu en 1994 le Pritzker Prize et en 2004 le Grand prix de l'urbanisme. Il crée son agence en 1980. Aujourd'hui c'est une équipe soudée de 80 personnes. Etabli à Paris il construit dans le monde entier, avec des « satellites » sur les chantiers et des bureaux à New-York et Rio de Janeiro.

Actualités

  • Le musée Hergé, en Belgique, ouvre ses portes le 26 mai 2009. Christian de Portzamparc a conçu un prisme allongé qui semble flotter dans la forêt de Louvain la Neuve. « Un lieu de l'imaginaire » offrant un parcours intérieur onirique et coloré, inspiré de l'univers d'Hergé.

  • Christian de Portzamparc en Belgique, c'est aussi un grand projet d'urbanisme, pour redessiner la Rue de La Loi, coeur de l'Europe et artère majeure à Bruxelles. L'architecte est en effet lauréat du concours international d'urbanisme dont le palmarès a été dévoilé début mars.

  • Il participe actuellement à la consultation internationale de recherche sur «Le Grand Pari de l'agglomération parisienne».

  • Récemment, en décembre 2008, a été inaugurée la Tour Granite de la Défense pour la Société Générale, premier bâtiment de grande hauteur certifié HQE en France.

  • En novembre 2008, le Multiplexe de Rennes avait ouvert ses portes au public : 13 salles de cinéma à proximité des Champs Libres, équipement public culturel achevé deux ans auparavant. Ce projet complète l'aménagement de l'esplanade Charles de Gaulle, centre ville de Rennes.

Site officiel de la ville d'Annecy, Haute-Savoie La Ville d'Annecy
est présente sur :

Nous suivre sur Facebook Nous suivre sur Youtube
LE SITE OFFICIEL DE LA VILLE D'ANNECY 

PLAN DU SITE DE LA VILLE D'ANNECY


Mairie


Culture, Patrimoine, Jumelages


Sports, Loisirs, Tourisme


Scolarité, Jeunesse, Vie étudiante


Commerce, Economie, Emploi


Action sociale, Santé


Déplacement, Urbanisme, Logement


Prévention, Sécurité


Espaces verts, développement durable