Ville d'Annecy
Rechercher

En 1 clic
©iStockphoto.com

Animaux nuisibles

Certains animaux ou insectes dit "nuisibles" peuvent être dangereux pour l'homme ou entraîner des dégradations dans les habitations. Face aux conséquences que peut entraîner la présence de ces insectes ou animaux nuisibles, il convient d'être prudent et attentif.

Contrairement à la punaise des bois, la punaise de lit est un insecte rampant sans aile. Si par conséquent vous voyez une punaise voler, il s’agit de la punaise des bois.

Punaises de lit

La punaise de lit vit aux côtés de l’homme depuis des milliers d’années. On la trouve partout et toute l’année. Sa recrudescence est due à l’interdiction d’utiliser l’insecticide DDT et à l’augmentation des voyages. Personne n’est à l’abri d’une infestation de punaise de lit.

Qu’est-ce qu'une punaise de lit ?

Les punaises de lit sont de couleur marron et mesurent jusqu’à 7 mm. Elles ont une forme très aplatie leur permettant de s'infiltrer à peu près partout, notamment dans les coutures de matelas et sommiers de lit.

La punaise de lit pique l’homme principalement de nuit et lorsqu’il est inactif.

Comment reconnaitre une piqûre de punaise de lit ?

Certaines personnes n’ont aucune réaction. Pour d’autres, les piqûres peuvent prendre l’apparence de bosses (souvent par groupe de trois piqûres) accompagnées de démangeaisons comme les piqûres de moustique. Elles n’exigent aucun traitement et ne propagent pas de maladies chez les humains.

Où peut-on les trouver ?

Dans les hôtels, salons, chambres à coucher, précisément dans les meubles, les lits et les matelas.

  • Inspectez les coutures du matelas, l’intérieur du sommier à ressorts et le long du cadre de lit.
  • Examinez également soigneusement les bois de lits, les meubles et les plinthes alentours.

Comment les éviter ?

Une inspection et un nettoyage réguliers peuvent aider à prévenir une infestation.

  • Passez fréquemment l’aspirateur sur votre matelas, cadre de lit, canapé. Jetez votre sac aspirateur dans un sac poubelle bien fermé
  • Évitez de récupérer des cadres de lits, matelas, sommiers, meubles rembourrés ou tout autre objet déposé aux encombrants
  • Inspectez vos bagages et leur contenu lorsque vous revenez de voyage
  • N’abandonnez pas les objets infestés sur le palier, cela ne ferait qu’aggraver l’infestation dans les parties communes
  • Lavez vos vêtements, draps, couvertures, oreillers à une température minimum de 60°(voir action de la température ci-contre)

Si vous trouvez des punaises de lit

Il est très difficile d’éradiquer seul la punaise des lits.

Réflexes :

  • Prévenir immédiatement votre propriétaire
  • Seule une entreprise spécialisée peut effectuer un diagnostic en vue du traitement
  • Réalisez un travail préparatoire avant intervention de l’entreprise

Téléchargez le protocole à mettre en place

La présence de punaises de lit n’est pas un signe de manque de propreté.

Action de la température sur les punaises

     > Lavez vos vêtements, draps, couvertures, oreillers à 60° minimum
     > Mettez au congélateur au moins 10 heures de suite tout ce qui ne peut être lavé
     > Passez au sèche-linge (40-45°) ou à la vapeur les tissus et voilages

Frelon asiatique

Le frelon asiatique poursuit sa progression sur le territoire rhônalpin. Outre la problématique liée à sa présence sur les zones urbanisées, il représente une véritable menace pour la biodiversité et la santé des abeilles.

Plan de surveillance et de lutte régional

Un dispositif de surveillance et de lutte, piloté par la FRGDS (Fédération Régionale des Groupements de Défense Sanitaire), en partenariat avec la FREDON (Fédération Régionale de Défense contre les Organismes Nuisibles), vise à repérer et faire détruire les nids par des entreprises spécialisées avant la sortie des fondatrices (à la fin de l’automne), afin de maintenir la population de frelons asiatiques à un niveau acceptable.

Deux types de nids peuvent être observés :

  • Les nids primaires : visibles dès les premiers beaux jours, au printemps
  • Les nids secondaires : visibles dès le début de l’été, correspondant à une délocalisation de la colonie qui abandonne le nid primaire, trop petit

Comment signaler un individu ou un nid ?

Toute personne suspectant la présence d’un frelon asiatique est invitée à en faire le signalement soit :

  • sur la plateforme de signalement en ligne : www.frelonsasiatiques.fr
  • en téléchargeant l’application mobile "Frelon Asiatique"

2018 : forte progression du nombre de nids découverts

Sur l’ensemble de la région Rhône-Alpes, le nombre de nids observés en 2018 est de 1360 contre 414 en 2017. Les conditions climatiques de l’année semblent avoir été favorables au prédateur. Si la présence d’individus a été avérée au cours de la saison 2017 en Haute-Savoie et s’est confirmée en 2018, les nids ont été trouvés plus tardivement.

Accédez à la carte de répartition des nids de frelons asiatiques en Haute-Savoie en cliquant ici.

Téléchargez la brochure sur le frelon asiatique

Tiques

La tique est l’ennemi du promeneur : elle peut en effet être porteuse d’une bactérie responsable de la maladie de Lyme, infection aux conséquences souvent graves

Toutes les infos sur le site de la préfecture de Haute-Savoie

Téléchargez la plaquette sur les tiques

Moustique-tigre

Moustique tigre qui es-tu ?

Aedes albopictus de son vrai nom, le moustique tigre est originaire d’Asie et se distingue des autres moustiques par sa coloration contrastée noire et blanche. Il s’est développé de manière significative et continue depuis 2004 en métropole. Depuis 2012, il s'est progressivement implanté dans 8 départements (Ain, Ardèche, Drôme, Isère, Loire, Puy de Dôme, Rhône-Métropole de Lyon et Savoie) de la région Auvergne-Rhône-Alpes. En 2019, sa présence a pu être constatée en Haute-Savoie.

Ce moustique de très petite taille est particulièrement nuisible : ses piqûres interviennent principalement à l’extérieur des habitations, pendant la journée, avec un pic d’agressivité à la levée du jour et au crépuscule.

Il peut également être « vecteur » de la dengue, du chikungunya et du zika si, et seulement si, il est contaminé. Il s’infecte en piquant une personne ayant un de ces virus dans son sang, malade ou non, et qui revient d’un voyage dans un pays où ces maladies sont présentes. Il devient ainsi capable de transmettre la maladie dans le proche voisinage en piquant ensuite des personnes saines.

Le moustique tigre se développe surtout en zone urbaine, dans de petites quantités d’eau, et se déplace peu au cours de sa vie (100 mètres autour de son lieu de naissance).

Un suivi renforcé de son implantation

Les autorités sanitaires telles que l’Agence régionale de santé (ARS) Auvergne-Rhône-Alpes avec les départements et la Métropole de Lyon, et l’Entente interdépartementale Rhône-Alpes pour la démoustication (EIRAD) suivent avec attention l’extension de l’implantation du moustique tigre. L’ensemble de la population peut participer à la surveillance de cette espèce afin de mieux connaître sa répartition. Il s'agit d'une action citoyenne permettant ainsi de compléter les actions mises en place.

Luttons par des gestes simples !

Afin de réduire efficacement le risque de présence du moustique à proximité de votre domicile, il est nécessaire de limiter leurs lieux de ponte et de repos par des gestes simples. Ils sont indispensables pour limiter la prolifération des moustiques et pour protéger votre entourage. Supprimer les gîtes larvaires, c'est supprimer toute eau stagnante au domicile et autour, c'est couvrir, jeter et vider tous les récipients pouvant contenir de l’eau.

  • supprimer ou vider régulièrement les petits récipients pouvant contenir de l’eau dans les jardins,
  • vider les vases, les soucoupes des pots de fleurs ou les remplir de sable humide,
  • ranger à l’abri de la pluie tous les stockages pouvant contenir de l’eau : pneus, bâches plastique, jeux d'enfants, pieds de parasol, mobiliers de jardin…,
  • prévoir une pente suffisante pour que l’eau ne stagne pas dans les gouttières et les curer veiller à la bonne évacuation des eaux de pluie,
  • couvrir les bidons de récupération d’eau de pluie pour les rendre inaccessibles aux moustiques (les couvrir d’une moustiquaire ou d’un tissu fin), retourner les arrosoirs,
  • entretenir le jardin : élaguez, débroussaillez, taillez, ramassez les fruits tombés et les déchets végétaux, réduisez les sources d’humidité.

Attention : Les produits anti-moustiques (insecticides et répulsifs) ne permettant pas d’éliminer durablement les moustiques.

Se protéger contre les piqûres de moustique

Pour se protéger des piqûres il faut :

  • porter des vêtements longs et protéger les pieds et les chevilles. Il est également conseillé d’imprégner les vêtements avec un insecticide répulsif ;
  • utiliser des répulsifs cutanés, ils contiennent un principe actif qui éloigne les insectes sans toutefois les tuer. Des précautions d’emploi sont à respecter, renseignez-vous auprès de votre médecin ou de votre pharmacien.

Informations pour les voyageurs

L’objectif étant d’éviter l’introduction et la transmission de la dengue, du chikungunya et du zika en France métropolitaine, il est rappelé :

  • aux personnes se rendant dans des zones où circulent ces virus de se protéger des piqûres de moustiques sur place, mais également à leur retour à domicile notamment si elles sont malades ;
  • en cas de symptômes évocateurs de l’une de ces maladies (maux de tête accompagnés de fièvre, douleurs ou courbatures…) survenant dans les 15 jours après le retour d’un pays où l’une de ces maladies est présente, il est recommandé de consulter sans tarder son médecin traitant.

Ministère des affaires étrangères - Conseils aux voyageurs : www.diplomatie.gouv.fr 

+ d’infos

Agence régionale de santé (ARS) Auvergne-Rhône-Alpes : www.ars.auvergne-rhone-alpes.sante.fr
Entente interdépartementale Rhône-Alpes pour la Démoustication (EIRAD) : www.eid-rhonealpes.com
Santé publique France : www.santepubliquefrance.fr

Télécharger la brochure de lutte contre le moustique-tigre

Vous pouvez signaler la présence du moustique tigre sur le site :

http://www.signalement-moustique.fr/