Ville d'Annecy
Rechercher

covid-19 : toute l'actu en images
En 1 clic

COVID 19 : Toute l'actualité en images

COVID-19 : D'AUTRES SERVICES À DÉCOUVRIR

Le service public continue

La Ville à vos côtés. Jusqu’à la fin de la période de confinement, les services municipaux restent mobilisés pour vous accueillir en respectant les consignes sanitaires exigées. La preuve en images...

Les services municipaux restent mobilisés

La restauration municipale

Les agents de la police municipale

Secours populaire et Ordre de Malte

les accueils de proximité

le personnel de la Direction seniors

les agents de la propreté urbaine

les agents de la propreté urbaine

[3 avril] La restauration municipale réalise 2 000 repas par jour

La restauration municipale a concentré ses activités autour des séniors, même si elle continue de produire les repas pour les crèches et les écoles. Une centaine d'enfants de professionnels de santé et/ou mobilisé pour le maintien du service public, sont actuellement accueillis au sein de plusieurs crèches et écoles du territoire.

 

Pour les séniors
La cuisine centrale produit quotidiennement 2 000 repas dont 1 200 pour le CIAS (Centre Intercommunal d'Action Sociale). Ces repas sont destinés aux EHPAD et dans le cadre du service habituel de portage de repas. Plus de 100 autres sont livrés à des personnes âgées qui fréquentent habituellement l'un des six restaurants séniors, fermés actuellement.
La production de ces repas est primordiale pour permettre aux personnes âgées de correctement se nourrir en leur évitant de sortir de chez elles pour aller faire des courses. Elle l'est d'autant plus pour les personnes dépendantes et/ou isolées.

 

Pour les plus vulnérables et le personnel de santé
La restauration municipale livre également la Croix-rouge. L'association a organisé un accueil des personnes sans domicile au sein de l'internat du lycée Sommeiller. Les services de la Ville fournissent aussi 450 à 600 repas quotidiens aux personnels hospitaliers, par le biais de son prestataire : la société Leztroy.

 

Des agents mobilisés
La production est assurée par deux équipes de 26 agents qui travaillent en rotation. Les agents de la restauration municipale ont une conscience aigüe de leur grande responsabilité. Ils en tirent une fierté réelle et s'attachent à adopter un comportement adéquat pour eux-mêmes comme pour leur mission.

 

Il a été nécessaire de faire appel à des volontaires. Ainsi pour compléter les équipes, des agents du service Logistique événements ont été affectés à des missions ne nécessitant pas de prérequis culinaires (manutention, stocks, mise en barquette, etc). Les agents de certains autres services municipaux pourraient aussi intervenir afin de permettre le bon fonctionnement de ce service dans la durée.

 

[1er avril ] Les missions de la police municipale en période de confinement

Les missions de la Police municipale en cette période, ne se limitent pas au seul respect des règles du confinement. L’assistance aux personnes et la sécurisation de la ville sont également au cœur de ses actions.

Tout au long de la journée, les agents de la Police municipale se relaient sur le terrain afin de répondre aux besoins des habitants. A pieds, à vélo (la Sibra a fourni 9 vélos à assistance électrique) ou en voiture, 70 policiers municipaux et 18 ASVP (agents de surveillance de la voie publique) sont en permanence déployés.

 

La Police municipale veille au respect des règles de confinement.

Après une période d’informations, principalement au début du confinement quand les règles n’étaient pas encore bien établies et connues de tous, les agents de la Police municipale sont dorénavant habilités à verbaliser. Si la grande majorité des annéciens a pris conscience de l’intérêt des règles établies, une minorité de personnes, de tous âges, essayent encore de s’y soustraire. La Police municipale veille au bon respect des règles mises en place pour la santé de chacun, soit des déplacements n’excédant pas une heure par jour et dans un rayon d’1 km autour de son habitation.

Pour rappel, le montant d’une amende pour non-respect des règles de confinement est de 135€ et 200€ en cas de récidive. A partir de 4 verbalisations, cela devient un délit ce qui implique une mise en garde à vue.

 

Porter assistance aux plus vulnérables, une mission de proximité.

Tous les agents sur le terrain sont volontaires. Le rythme et la nature de ces missions de proximité sont particulièrement fatiguant.
D’autant plus que l’assistance aux personnes prend une part vraiment importante dans le quotidien des agents. Avec le confinement, une recrudescence des violences conjugales et/ou intra familiales est constatée.

La Police municipale travaille également en lien avec les services sociaux de la Ville et le service dédié aux séniors. Dans le cadre du plan Civid (principe du plan canicule), si une personne âgée ne répond pas au téléphone, c’est la Police municipale qui se déplace vérifier que tout va bien.

 

Sécurisation des biens et des personnes.

Enfin la Police municipale effectue des contrôles sur la voie publique pour garantir la sécurité de tous et s’assurer que les commerces fermés ne font pas l’objet de dégradations.

Consultez les modalités de circulation et de déplacement en cliquant sur ce lien.

 

[31 mars] Pour la continuité de la solidarité

Beaucoup d'Annéciens nous demandent ce qui est fait pour les plus démunis, les sans abris et celles et ceux qui sont en grande précarité. Les services de la Ville, du Département, de la Préfecture et de nombreuses associations locales s'unissent pour répondre aux besoins et aux urgences.

 

Des points de distribution alimentaire pour les plus démunis se relaient pour offrir des colis préparés, des denrées alimentaires ou des produits d'hygiène : de nombreuses associations y contribuent : le Secours populaire, la Croix Rouge, la Petite Epicerie, les Restos du Cœur, l'Ordre de Malte, les Suspendus, ou encore les Paniers de l'amitié. La Ville oeuvre pour mettre à disposition de nouveaux lieux de distribution très prochainement en lien particulièrement avec le Secours populaire, la FOL 74 et le centre social Cran-Gevrier Animation (CGA). Le Secours populaire assure une distribution alimentaire du lundi au jeudi, rue Paul Barut. En accord avec le Secours populaire, CGA prend le relais le vendredi.

 

Parallèlement, le Centre communal d'action sociale (CCAS) continue à remettre des chèques d'accompagnements personnalisés pour répondre à des besoins alimentaires et de première nécessité. Il s'agit d'une aide ponctuelle destinée à des achats alimentaires ou produits de premières nécessités (pas d'alcool). La demande émane d'un travailleur social qui réalise une évaluation synthétique de la situation du demandeur (ex : une personne, un couple, un couple avec un enfant, etc.).

 

De plus, depuis samedi 28 mars, les Préfectures sont chargées d'organiser la distribution d'aides décidée nationalement, réservée aux plus vulnérables. En Haute-Savoie, des bons d'achat seront donnés au public sans abris. La Préfecture de Haute-Savoie a choisi comme opérateur de ces distributions l'Ordre de Malte.

 

L'internat du lycée Germain-Sommeiller accueille des sans abris
La Ville collabore avec l'Etat sur la mise en place de nouveaux sites d'hébergement pour l'accueil du public sans logement et dans une grande précarité (mise à disposition de l'internat du lycée Sommeiller jusqu'à la fin du confinement). La Croix Rouge gère cet espace, et la Cuisine centrale municipale assure la mise à disposition des repas midi et soir. Les professionnels de terrain (de GAIA, le service Intervalle de la ville), orientent le public sans logement vers ce dispositif grâce au Service d'intégration d'accueil et d'orientation (SIAO : numéro de téléphone le 115).

 

Enfin, la Ville reste en lien avec le Conseil départemental (pôles médico-sociaux) pour apporter une réponse sociale adaptée et évolutive à cette situation de crise.

 

[26 mars] Un accueil sur mesure pour les enfants

La Ville d'Annecy reste à vos côtés pour la continuité du service public. Depuis le lundi 16 mars, une vingtaine d'enfants sont accueillis en crèches et environ 80 dans 5 écoles (maternelle et élémentaire ) afin de permettre à leurs parents de se mobiliser pour le maintien du service public, de se rendre au travail et assurer leur mission, primordiale pour tous. Ce service d’accueil est aussi proposé le week-end. A l’école Vallin-Fier, 3 ATSEM sont mobilisées, quatre enseignants volontaires se relayent pour assurer la classe, et deux animateurs sont également présents sur les temps périscolaires. Les repas sont livrés par la cuisine centrale.

Quels sont les professionnels qui peuvent bénéficier de l’accueil réservé à leurs enfants ?

  • Personnels travaillant en établissements de santé publics ou privés,
  • Personnels travaillant dans les établissements médico-sociaux pour personnes âgées ou handicapées : EPHAD, IME, SSIAD...
  • Personnels de santé et médico-sociaux de ville : pharmaciens; médecins, biologistes, auxiliaires de vie...
  • Personnels chargés de la gestion de l’épidémie : Préfecture, ARS…
  • Policiers municipaux, nationaux et gendarmes,
  • Sapeurs-pompiers professionnels,
  • Chauffeurs du transport public urbain,
  • Agents d’astreinte du service public,
  • Professionnels des services aide sociale à l’enfance (ASE) et protection maternelle et infantile (PMI) du conseil départemental ainsi que des pouponnières ou maisons d’enfants à caractère social (MECS), services d’assistance éducative en milieu ouvert (AEMO) et services de prévention spécialisée.

Pour bénéficier de l’accueil en crèche, merci de contacter le point accueil petite enfance au 04 50 23 86 37 du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h, ou par mail, petite.enfance@annecy.fr  

Pour bénéficier de l’accueil en écoles, vous pouvez vous rendre directement, avec les justificatifs nécessaires, dans l’une des 5 écoles suivantes : Les Romains, Vallin-Fier, Colovry, Pringy et Muraillons.

 

[25 mars] Ouverture du premier centre de consultation et d’orientation

Depuis aujourd’hui, le premier Centre de consultation et d’orientation a ouvert dans les locaux du centre médico-sportif. Piloté par l’Ordre des médecins et le centre 15, ce Centre a été entièrement conçu, en collaboration avec l’association de permanence de soins des médecins généralistes du bassin annecien, selon un dispositif évolutif, pour accueillir les patients en toute sécurité.

Il est uniquement destiné à désengorger les urgences hospitalières et les cabinets médicaux.

Seules y sont accueillies, sur rendez-vous, les personnes adressées par le service d’appel des urgences médicales (le 15) ou par un médecin traitant.

 

[24 mars] La Direction Séniors face au Covid-19

Toutes les équipes de la Direction Séniors sont à pied d’œuvre pour assurer la continuité du service public. Les six restaurants séniors sont actuellement fermés, mais la Ville a appelé les usagers habituels afin de savoir s’ils avaient des besoins spécifiques. C’est ainsi que le portage d’un déjeuner et d’un potage pour le soir a été mis en place. Une soixantaine de personnes bénéficie d’une livraison chaque matin, du lundi au vendredi. Un service qui vient en complément du portage de repas assuré par le CIAS tout au long de l’année mais se retrouve aujourd’hui saturé.

Par ailleurs, les 500 personnes inscrites sur le registre du plan canicule 2019 ont toutes été appelées durant cette première semaine de confinement. Il s’agissait de s’assurer qu’elles vont bien, mais aussi de redonner quelques conseils de prévention et de répondre aux questions et inquiétudes.

Un numéro unique a été mis en place, il s’agit du 04 50 88 67 36. Trois personnes répondent aux plus de 150 appels quotidiens émanant de séniors, de personnes fragiles, d’aidants mais aussi de personnes prêtes à rendre service. La Ville constate avec chaleur, que la solidarité de proximité fonctionne.

 

[20 mars] Et pour les plus fragiles d'entre nous ?

Les personnes sans domicile fixe sont accueillies et confinées, nuit et jour dans les centres d’hébergement pérennes comme "l’Etape du Semnoz" ou "Ma Bohême".

Les centres d’hébergement d'urgence sont ouverts toute la journée, en plus de l'accueil de nuit. Pour compléter cet accueil, et pour faire face à l'épidémie, nous mettons en place, en accord avec les services de l’Etat et avec l’aide de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, un nouveau centre d’accueil dans l'internat du lycée Germain Sommeiller (afin que chacun dispose d’un espace individuel avec salle d’eau).

 

Mais aussi :
> Augmentation du nombre de chambres d’hôtel à disposition pour le 115,
> Poursuite des actions associatives sur l’alimentaire (Croix Rouge) et des maraudes (Ordre de Malte).

Au niveau municipal, le service public continue à accueillir et traiter les dossiers des personnes en grande précarité, en collaboration avec l'ensemble des partenaires et associations :

Pour la domiciliation : la Ville poursuit sa mission de domiciliation (offrir une boite postale aux personnes qui n’ont pas de domicile dans l’objectif de recevoir leurs courriers et de pouvoir prétendre à des droits ). Aussi, le service "Intervalle" poursuit sa mission d’accompagnement social auprès du public sans abri en relais de toutes les autres structures associatives qui demeurent ouvertes : les Restos du Cœur, la Croix Rouge, l'Ordre de Malte, le Secours Populaire, le FOL74, Alfa 3 A). Le mérite des bénévoles de ces associations est à saluer.

Le CCAS à la mairie déléguée de Cran-Gevrier continue de délivrer des aides (chèques d’accompagnement personnalisés et secours d’urgence à partir de l’évaluation réalisée par un travailleur social du pôle médico-social ou d’une autre institution).

Toutes et tous respectent des contraintes sanitaires afin de se protéger et de limiter les risques de propagation du virus. Un grand merci à eux.

 

Consultez les informations concernant le coronavirus Covid 19 sur : www.annecy.fr/infoscoronavirus

[19 mars] Pour garder nos marchés, respectons les consignes !

Voir l'image en grandCe matin, le marché de Novel s'est tenu. Habitants et commerçants alimentaires ont respecté les mesures de sécurité et d'hygiène.

Pour que nos marchés perdurent, pour que les producteurs locaux poursuivent leur activité, pour que nous pussions profiter de produits frais et locaux, respectez les règles : distance d'au moins un mètre entre les personnes et les étals, ne touchez pas la marchandise, faites-vous servir par les commerçants.