Ville d'Annecy
Rechercher

Mes activités
APInature

APInature

APInature pour Annecy plan d'intervention pour les paysages et la biodiversité. Nature, comme le patrimoine paysager de la ville. Des parcs aux jardins, aux abords de route, de Pringy à Seynod, les paysages d'Annecy sont riches et offrent à la fois une diversité de propositions pour les habitants et un enjeu de gestion pour les agents de la Ville.

Une gestion adaptée pour 700 sites végétalisés

APInature est un outil de gestion qui permet d’adapter les interventions
sur les espaces verts en fonction du contexte du site (usages, biodiversité)

Entretenir avec cohérence : un enjeu pour une ville de demain

Le plan d’intervention sert à donner des objectifs spatialisés à tous ces intervenants sur l’ensemble de la commune. Cela a des bénéfices multiples sur les plans écologiques, économiques et sociaux. En s’adaptant aux espaces et en prenant en compte leur différence de contexte et d’utilisation ont créer des paysages varié pour les usagers. En réfléchissant en fonction du contexte on accepte la complexité et les spécificités de nos espaces. C’est un outil indispensable pour une ville durable.

Sur le territoire annécien, API identifie 3 classes de gestion : Espace de nature – Lieu de vie - Espace attractif.

 

Les classes visent à donner des objectifs de gestion spatialisés pour le patrimoine paysager de la ville

Voir l'image en grand

Développer la nature en ville en prenant en compte la trame verte et bleue

Sur le territoire de la Ville d’Annecy la trame verte et bleue a été étudiée par le Grand Annecy. Pour répondre aux enjeux écologiques actuels il est important de prendre en compte cette étude dans notre plan d’intervention. On vous explique pourquoi :


Qu’est-ce que la trame verte et bleue ?

Une étude trame verte et bleue permet de définir sur un territoire le fonctionnement écologique du paysage.

Cette étude simplifie l’espace en 3 zones :

Les réservoirs de biodiversité : zones sources de biodiversité, ils constituent un lieu de vie pour de nombreuses espèces. Sur Annecy c’est par exemple le Semnoz, le bois des Côtes et marais des Côtes Merle (photo ci-dessous), Pré pugin

Les corridors écologiques : potentiellement favorables à l’extension des populations depuis les réservoirs de biodiversité. Les corridors écologiques permettent aux espèces de se déplacer sur le territoire.

Les zones répulsives : où la majorité des espèces ne peuvent pas se déplacer car la zone est trop contraignante et/ou trop éloignée d’un réservoir de biodiversité.

L’objectif de cette étude est d’identifier les réservoirs mais aussi d’agir pour créer ou maintenir des corridors.

Voir l'image en grand Voir l'image en grand 

Pourquoi c’est important ?

D’un point de vue écologique créer des corridors entre les réservoirs de biodiversité permet aux espèces de se déplacer sur le territoire. Cela apporte un mélange génétique aux différentes populations. Si une population est isolée elle ne peut se reproduire qu’entre elle et va dépérir petit à petit à cause de la consanguinité.

Sur le long terme, cela permet aussi aux espèces de s’adapter au changement climatique. Si leur lieu de vie habituel ne devient plus adapté (température trop élevé, manque de nourriture...), l’espèce peut se déplacer sur le territoire pour adapter son lieu de vie. En créant des continuités écologiques on améliore le maintien de la biodiversité sur un territoire.


Comment améliore-t-on les continuités écologique?

Pour prendre en compte la trame verte et bleue dans l'entretien quotidien, des mesures particulières ont été demandées sur tous les sites situés dans un réservoir ou dans un corridor. Le but étant de travailler aux maintiens ou à la création d’habitats indispensable à cette biodiversité.

  • Savez-vous qu’une prairie d’herbes hautes coupée 2 fois par an est une source de nourriture pour les papillons ?
  • Et que le bois mort constitue un habitat idéal pour certains insectes ?

 

APInature en images

51397©Quentin Trillot - Ville d'Annecy

Fier et Thiou 005© 2021_ Gilles Piel

agents_DPB__fleurs

MARC_DPB_Nature-deconfinee