Ville d'Annecy
Rechercher

Toutes les actualités
Des parchemins de plus de 500 ans sauvés

Des parchemins de plus de 500 ans sauvés

Patrimoine

Publié le 08/07/2021

Archives municipales d'Annecy

Neuf parchemins datant de 1445 à 1558 viennent de faire l’objet d’une restauration. L'occasion d'évoquer l'une des facettes du travail des archives municipales : la restauration.

En 2017, année de création de la commune nouvelle d’Annecy, les archives municipales ont pris en charge les fonds des communes historiques. Neuf parchemins*, provenant de la commune de Seynod et fort endommagés, ont été confiés aux soins de l’atelier de restauration Quillet ; quasi-unique entreprise de restauration de documents anciens, basée sur l’Ile de Ré. Les délicates opérations de restauration consistent à préserver l’intégrité des documents dans le but ultime de les rendre communicables au public.

Ces raretés, de retour de restauration, en imposent par leur format ; les plus grands mesurent plus de 80 par 60 cm, la qualité de la calligraphie au calame (plume d’oiseau), les traces de réglure, le seing propre à chaque notaire. En revanche, comme bien souvent, les sceaux qui les accompagnaient ont disparu. Ces transactions foncières entre le curé de Seynod et l’assemblée des chanoines de Notre-Dame de Liesse démontrent la puissance et la richesse de cette congrégation il y a plus de 500 ans.

Un document signé de la main de Napoléon
Autre document restauré dernièrement, l’élévation de Claude-Louis Berthollet au titre de comte de l’Empire, le 26 avril 1808, de retour de la campagne d’Egypte. Bonaparte avait confié le soin à ce grand chimiste âgé de 50 ans, originaire de Talloires, inventeur de l’eau de Javel, de réunir et d’accompagner 141 scientifiques pour l’expédition. Ce document de grand format, sur vélin, est signé de la main de Napoléon. Il porte les armoiries choisies par Berthollet réunissant le serpent s’enroulant au miroir, symbole de lien entre la prudence et la vérité, l’ibis, symbole du savoir et de la religion, le chien, symbole de l’amitié, et les instruments du chimiste : « Franc quartier du Sénat, au second de gueules à l'ibis d'or, au troisième de gueules au chien triomphant, d'or accollé de même, au quatrième d'azur, à l'appareil de chymie d'argent. »

Voir l'image en grand Archives municipales d'Annecy

20 000€ dédiés à la restauration
Dès 1986, les archives municipales d’Annecy font opérer les premières restaurations. Ainsi, l’ensemble du fonds des plans de ville et d’architectes, de l’Ancien régime à 1940, puis les affiches, de 1860 à 1918 essentiellement, peuvent continuer de traverser les siècles à venir. Chaque année, 20 000 € de crédits sont dédiés à la restauration ainsi qu’à la reliure.

* dès l’origine, le parchemin représentait le support dédié aux documents de haute valeur et de prestige ; plusieurs semaines étaient nécessaires pour le fabriquer à partir de peau animale. Le papier supplantera cet usage à partir du 16e siècle.

Soyez curieux… Trésors et histoire(s) à découvrir aux archives d’Annecy !

Dans le respect des mesures sanitaires, du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 13h à 17h - 3 rue du 27e BCA.