La Ville d'Annecy
Rechercher

Nouvelle phase de régulation du niveau du lac

Nouvelle phase de régulation du niveau du lac

Environnement

Publié le 02/09/2019

Une nouvelle phase de régulation du niveau de l’eau a débuté le 2 septembre. Afin de baisser le niveau du lac d’une cote de 90 à 60 le débit des vannes sera augmenté d’environ 5m³/s pendant 2 semaines.

Dans le contexte de plus en plus régulier de saisons tranchées, telle la canicule couplée à la sécheresse de l’été 2018, la Direction Départementale des Territoires a décidé en début d’année, après consultation des différents acteurs concernés (le SILA et la Ville), l’expérimentation d’un dispositif de marnage artificiel sur le lac d’Annecy.

Le marnage volontaire consiste à faire fluctuer le niveau du lac. Depuis 1860, le lac oscillait autour de la cote dite « 80 ». La conséquence écologique a été la destruction de 90% des roselières du lac à cause des corps morts qui cisaillent les pousses. Or, ces roselières ont un rôle environnemental de première importance (nidification, filtration, etc). En changeant la hauteur de l’eau de quelques centimètres, les roseaux vont pouvoir se développer de nouveau.

Les différentes phases de gestion du niveau de l’eau

Le marnage volontaire est composé de plusieurs phases comme l’indique le schéma du SILA ci-dessus. Ce dispositif a déjà permis de maintenir le lac en période estivale à un niveau plus élevé de quelques centimètres, que la pratique habituelle.

La deuxième phase du marnage expérimental a débuté le 2 septembre. Le niveau du lac va être volontairement abaissé de manière à atteindre une cote de 60 cm à l’échelle située sous le pont de la Halle. L’objectif sera ensuite de maintenir cette cote jusqu’au 15 novembre, sauf évènement climatique particulier.

  • Comment ça marche ?

L’État est gestionnaire du lac et garant de la réglementation. Il fixe, par arrêté préfectoral, le niveau du lac. Le SILA co-pilote la gouvernance du lac et est garant du suivi scientifique. La Ville d’Annecy est gestionnaire opérationnel des vannes.

C’est à ce titre que le service de la propreté urbaine va augmenter le débit des exutoires du lac. La descente désirée du niveau du lac est de presque 2 cm par jour. Débuté lundi 2 septembre le processus prendra environ deux semaines (en fonction des conditions météorologiques).

Comment fonctionnent les vannes ?

Le niveau de l’eau est régulé par trois barrages (canal du Thiou, du Vassé et Saint-François), chacun d’eux disposant d’une vanne exutoire. Ces vannes seront progressivement automatisées.

Afin de baisser le niveau du lac d’une cote de « 90 » à une cote de « 60 », le débit sera augmenté d’environ 5m³ / seconde pendant deux semaines. Les agents de la Ville veilleront au bon déroulement de l’opération. La baisse du niveau du lac aura pour effet de diminuer le débit dans les canaux, les vannes devront être manœuvrées au fur et à mesure afin de maintenir un débit constant.

A partir du 15 novembre, le débit minimum sera appliqué aux vannes de régulation quel que soit les conditions météorologiques jusqu’à ce qu’il atteigne une cote de « 90 », ce qui pourra ne prendre que quelques jours dès lors qu’il y aura des précipitations.