Ville d'Annecy
Toutes les actualités
Remise du titre de citoyen d’honneur à Daniel Sonzini

Remise du titre de citoyen d’honneur à Daniel Sonzini

Hommage

Publié le 23/01/2024

©Ville d'Annecy

Lors de la cérémonie des vœux aux habitants samedi 20 janvier, François Astorg, Maire d'Annecy, a remis la médaille de citoyen d'honneur à Daniel Sonzini.

Daniel Sonzini fut le premier directeur de la MJC de Novel et le premier directeur de Bonlieu Scène nationale, de 1981 à 1997. Il fut également maire adjoint à la Culture auprès du maire de Cran-Gevrier de 2001 à 2008.

Arrivée à Annecy

Originaire de Franche-Comté, Daniel Sonzini arrive à Annecy en 1966, à l'âge de 30 ans, pour prendre la direction de la Maison des jeunes et de la culture de Novel.
Il y engage une véritable dynamique d’action culturelle : la MJC devient un carrefour de pratiques, un lieu de vie, un espace d’échange et de création où se côtoient tous les univers artistiques : cinéma, danse, théâtre, activités pour les jeunes… Elle séduit et fidélise un public au-delà du quartier et accueille des compagnies émergentes dont le fameux théâtre d’essai de Saint-Étienne.
Porté par le mouvement de mai 68, Daniel Sonzini interroge, bouscule les codes et les pratiques.
Peu à peu, la ville voit se multiplier les projets associatifs à visée culturelle et d’éducation populaire.

Lancement d'Annecy Action Culturelle (AAC)

Daniel Sonzini crée Annecy Action Culturelle en 1971 qui deviendra 1 an plus tard le « Centre d’Action Culturelle ».
La structure installe ses bureaux Clos Bonlieu, place de la Libération.
Annecy Action Culturelle multiplie les initiatives et les projets mais ne dispose pas véritablement d’une salle de spectacle. Elle occupe un temps le Théâtre de l’Échange situé rue Sommeiller, puis s'installe en 1976 au sein du Théâtre municipal, dont la Ville lui a confié l’animation et la gestion.

Ce bouillonnement artistique dépasse peu à peu la scène locale : le Ministère de la Culture s’intéresse à ce qui se passe à Annecy et à la programmation d’Annecy Action Culturelle : c’est la reconnaissance, à l’échelle nationale, d’une démarche locale affirmée, novatrice et ouverte, qui doit beaucoup à Daniel Sonzini.
Après la visite de Catherine Tasca, du Ministère de la Culture, on commence à évoquer la création d’un équipement culturel d’envergure, soutenu par l’État.
Mais le projet d’implanter une telle structure en plein centre urbain est vivement controversé et fait le jeu des affrontements politiques.
Pourtant, la ténacité de Daniel Sonzini et le talent de grands artistes tels que Gabriel Monnet, de Georges Lavaudant ou d’Alain Françon, permettront peu à peu d’imposer ce nouveau lieu.

Création de Bonlieu

À la fin des années 1970, un lieu est choisi : un espace en plein coeur de ville, face au lac, là où tout a commencé pour Annecy Action Culturelle.
Les architectes Lévy et Novarina imaginent ce bâtiment moderne avec une salle de 1 000 places permettant d’accueillir des créations d’une toute autre dimension et une seconde salle de 300 places dédiée au cinéma d’art et d’essai.
L’équipement comprend aussi des espaces de création, des commerces, des bureaux, une crèche, une Maison du tourisme, une médiathèque.
Il s’articule autour d’un forum avec ses entrées multiples, un espace convivial et de passage. Un véritable lieu de vie permettant d'accueillir expositions, performances et animations en tout genre.

Dès son ouverture en 1981, Bonlieu donne un nouveau visage à Annecy et permet un travail important mené avec les écoles et les enfants du territoire en lien avec l’Éducation nationale. C’est aussi le développement d’une action culturelle pour toutes et tous avec des partenariats noués auprès des comités d’entreprises locales ou encore l'accueil de festivals, d’artistes de renommée internationale et de créations imaginées entre ses murs.

En 1992, le Ministère de la Culture labellise le Centre d’Action Culturelle en Scène nationale, l’une des premières de France, véritable reconnaissance de l'action en faveur du spectacle vivant et de la démocratisation culturelle.